Mis en ligne le par  dans la catégorie Blogue, Conseils pour les apprentis, Conseils pour les rédacteurs.

dreamstime_xs_13899571dreamstime_xs_13899571

Comme nous tous, vous avez sans doute déjà lu des billets de blogue qui vous laissaient sur votre faim. Comment écrire un article satisfaisant pour le Web? Voici quelques points à prendre en considération lors de la rédaction.

La qualité du contenu

Soyez certains d’utiliser des informations sûres avant de les publier en ligne. Vérifiez toujours vos sources, et n’écrivez que ce qui est pertinent et intéressant pour le public visé. Pour obtenir d’autres conseils sur la qualité du texte lui-même, lisez mon article Les difficultés de la rédaction pour le Web.

La crédibilité

Généralement, plus on est honnête, plus on nous confère de la crédibilité. Si vous avez envie que vos futurs clients vous fassent confiance, soyez francs avec eux. Vos clients actuels apprécieront également ce comportement. Par exemple, si votre entreprise présente un problème qui pourrait les affecter, n’essayez pas de leur cacher vos erreurs. Expliquez-leur plutôt ce qui se passe et comment vous allez remédier à la situation. Cette attitude est beaucoup plus professionnelle et vous attirera de la reconnaissance et des bénéfices à long terme.

L’originalité

Adoptez votre style unique, et rédigez du contenu unique. N’hésitez pas à inclure votre vision personnelle du problème traité, cela enrichira votre texte! Rappelez-vous cependant de rester respectueux et de ne pas dénigrer délibérément des personnes ou groupes de personnes dans vos textes. Cela serait à vos risques et périls!

Pas de copier/coller (plagiat)

N’essayez pas de plagier le texte ou les photos d’un autre site. Cela pourrait vous coûter une amende très salée! Si comme moi, vous n’avez pas un grand talent de photographe, je vous suggère d’acheter les droits d’utilisation de vos images sur les sites qui se consacrent à en vendre : iStockPhoto, Getty Images, ShutterStock, etc.

L’interpellation du destinataire

Les internautes aiment qu’on s’adresse directement à eux, ils se sentent plus concernés et vouent donc un grand intérêt au texte lu lorsque c’est le cas. Il est possible de faire un bon texte, qu’il soit informatif ou plus personnel, en interpellant le destinataire au moins une fois dans l’introduction et une seconde fois dans la conclusion. Demandez-lui son opinion, suggérez-lui de vous faire part de ses commentaires, de ses expériences concernant le sujet traité, invitez-le à vous poser des questions en ligne.

Le titre accrocheur (et les sous-titres pertinents)

Choisissez avec soin votre titre : il doit être accrocheur pour attirer les gens et précis pour qu’on sache de quoi il sera question dans le corps du texte. Je vous conseille également d’y mettre des sous-titres en évidence pour bien diviser le texte et vous aider à lui donner une structure cohérente.

La présence de mots-clés pour le SEO (Search Engine Optimization)

On ne le dira jamais assez : pour générer du trafic sur son blogue d’entreprise, il est primordial de bien le référencer. Commencez par dresser une liste de tous les mots-clés qui vous semblent opportuns pour chaque billet de votre blogue. Ensuite, vérifiez la pertinence de chaque mot à l’aide de l’outil Google Keywords.

Pour en apprendre davantage sur la façon de trouver des mots-clés pertinents, référez-vous à l’article Comment choisir les mots-clés d’un site Web?

La longueur du texte

Je conseille habituellement d’écrire des textes de 500 mots environ, mais si votre texte se situe entre 400 et 700 mots, c’est raisonnable. De cette façon, vous vous assurez d’avoir assez de contenu pertinent (un texte de seulement 300 mots n’a pas beaucoup de contenu) et pas trop long pour ne pas décourager les internautes d’en faire la lecture. Si vous avez beaucoup d’information à écrire sur un même sujet, essayez de le diviser en plusieurs textes plus petits et d’insérer des hyperliens entre les textes pour faciliter la navigation.

Faites de petits paragraphes de maximum 5 lignes chaque. Cela permet de faciliter la lecture à l’écran. Ne faites pas de phrases trop longues (maximum 20 mots par phrases) pour en faciliter la compréhension.

J’espère que ces quelques conseils vous seront utiles lors de la rédaction de vos prochains billets.

Bonne continuité dans la rédaction de votre blogue!

 

Mariko Beaupré

Traductrice-rédactrice

Share Button

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)