Mis en ligne le par  dans la catégorie Blogue, Conseils pour les apprentis, Conseils pour les rédacteurs.

dreamstime_xs_29884146dreamstime_xs_29884146

 

Il existe maintenant des centaines de millions de sites sur Internet, et plusieurs centaines de nouveaux sites s’ajoutent à la toile chaque semaine. Dans la dernière décennie, le nombre de sites Web a augmenté de façon exponentielle, et la compétition est féroce ; c’est pourquoi il est primordial de bien référencer son site.

L’objectif visé par le référencement est d’arriver en tête de liste dans les résultats des moteurs de recherche tels que Google, Yahoo, Bing, etc. Sinon, vous aurez beau avoir le plus beau site du monde, personne ne le verra! Pour qu’un site obtienne un meilleur classement, les blogueurs des agences de référencement Web utilise diverses techniques.

Le principal truc pour optimiser le positionnement d’un site ou d’un blogue dans les résultats de recherche est l’utilisation de mots-clés. Ceux-ci doivent être pertinents au sujet traité dans la page Web. Par exemple, pour rédiger le texte d’un site Web offrant des services de référencement de contenu et de rédaction de blogues en français et en anglais, les mots-clés seraient les suivants : rédaction Web, rédaction blogue, référencement contenu, référencement site web, traduction site Web, Web editing, blogging, blog copywriting, SEO, content optimization, website translation, etc.

Ce référencement naturel est basé en grande partie sur l’emploi de mots-clés pertinents. Google Keywords offre de très bons indices pour nous aider à déterminer les bons mots-clés à inclure dans les pages de votre site Web pour optimiser son classement. En effet, Google Keywords nous donne les statistiques des mots les plus recherchés mensuellement dans Google dans une langue et dans  une région donnée. Nous analysons ces statistiques et choisissons judicieusement les mots et groupes de mots les plus significatifs.

Je ne peux pas parler de la rédaction pour le Web sans parler de la controverse qui existe dans le milieu. La plupart des traducteurs et des rédacteurs que je connais sont des puristes, c’est-à-dire qu’ils font une obsession du bien écrire, et qu’ils refusent à tout prix d’insérer des erreurs dans leurs textes. À première vue, je suis d’accord, je suis plutôt puriste moi aussi. Le problème, c’est que beaucoup d’internautes font des erreurs, utilisent à tort des anglicismes fautifs, erreurs communes, coquilles, on écrit comme on prononce parce qu’on ne se souvient pas, etc.

Or, ces internautes, s’ils ne se rendent pas compte de leurs erreurs orthographiques, ne trouveront jamais les sites rédigés par les rédacteurs puristes. Je recommande donc d’insérer les anglicismes fautifs entre parenthèses, et d’indiquer les mots avec erreurs d’orthographe dans la boîte de mots-clés de la plateforme de vote site Web (qui ne sera pas vue par les internautes, mais qui sera captée par les moteurs de recherche.) Ceci permet de garder sa réputation de bon rédacteur-traducteur tout en rendant ses sites visibles par Google.

Pour en savoir plus concernant le référencement de contenu, je vous invite à lire mon article Qu’est-ce que le référencement de contenu?

 

Mariko Beaupré

Traductrice-rédactrice

Share Button

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)